Accueil
Café Constant : un troquet comme on les aime  |

Café Constant : un troquet comme on les aime 

cooktoo_chrisitian_constant_2Il se dégage de ce café Constant un petit air suranné des vieilles tablées d’antan. Et celle-ci me plaît d’autant plus qu’elle n’est pas surfaite. Le chef Constant a voulu la jouer bistrot et il ne triche pas… ni avec la qualité : les produits sont irréprochables, ni avec les prix : pas de chichis : les entrées sont à 11 euros, les plats à 16 et les desserts à 7 euros… pas de supplément parce que vous avez choisi du foie gras ou des gambas ici c’est clair, net et précis.

Précise, cette cuisine qui propose des oeufs mimosas comme autrefois faits dans les règles de l’art mais aussi, plus recherchée, une tarte fine aux gambas ou  des pousses d’épinards et sauce citronnelle. En plat, du tradi goûteux : des joues de boeuf, façon daube, des côtes de veau du Pays Basque, du parmentier de canard et pour les enfants la fameuse escalope de veau Cordon-Bleu comme l’aiment nos enfants car non les enfants ce que vous mangez à la cantine en guise de cordon bleu ce n’est pas du vrai cordon bleu… Les amateurs de poisson comme moi opteront pour le filet de daurade royale au pistou grillé à la plancha, beignets de légumes croustillants… très bon !

cooktoo_chrisitian_constant_7En dessert, profiteroles, riz au lait, crème caramel, île flottante chuuuuuut… écoutez c’est mamie qui est en cuisine pour le plus grand bonheur des grands et des petits.

Une vraie bonne adresse pour initier les enfants à la bonne chère et pour se délecter en famille. Attention pas de réservation alors arrivez tôt !

Café Constant
139 rue Saint-Dominique
75007 Paris
tel : 01.47.53.73.34
Ouvert de 8h00 à 22h30
http://www.maisonconstant.com/

Christian Constant est assurément le plus occitan
des occitans et celui qui a fait monter le Sud Ouest à Paris. Ambassadeur de Montauban dont il a gardé son accent,
Il fut le maestro du piano au Crillon, place de la Concorde, qu’il abandonna après sept ans d’une partition sans fausse note en 1996 pour ouvrir
son propre restaurant.

Télécharger son CV : ICI


Partager sur Facebook

Partager sur Twitter


, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisse un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.