Accueil
La revue de presse (Pour en savoir plus sur l’eau) |

La revue de presse (Pour en savoir plus sur l’eau)

Kyzo : du nouveau dans les carafes filtrantes !
La revue de presse
(Pour en savoir plus sur l’eau)
Le jeu des devinettes Que signifie : « à vau-l’eau »

Nocivité et points négatifs des bouteilles en plastique

Le coût :
Le coût de l’eau en bouteille par rapport à l’eau du robinet est beaucoup plus élevé. On estime que boire de l’eau en bouteille coûte entre 200 et 300 fois plus cher que de boire l’eau du robinet : ICI

cooktoo_pollution_bouteilleUne dégradation très longue : On estime qu’une bouteille met plus de 1000 ans a se dégrader dans la nature. Malheureusement les bouteilles finissent bien souvent dans des décharges et sont ainsi enfouis sous terre dans le meilleur des cas ou terminent dans les océans. Les bouteilles se dégradent plus vite dans la mer (avec la salinité de l’eau et le rayonnement solaire) en petits fragments qui sont avalés par les oiseaux, poissons etc. contaminant toute la chaine alimentaire : ICI

Il faut sept litres d’eau pour fabriquer une bouteille en plastique : ICI

Les bouteilles d’eau réutilisables: une fausse solution
Importées des Etats-Unis, des bouteilles d’eau en acier ou aluminium proposent des solutions de « bouteilles durables », en se positionnant sur une alternative écologique à l’eau en bouteille traditionnelle. Mais le bilan écologique est désastreux. Ainsi le Daily Sun a calculé que la fabrication d’une bouteille d’eau de 300 grammes en acier inoxydable utilise 7 fois plus de combustibles fossiles, libère 14 fois plus de gaz à effet de serre et multiplie par plusieurs centaines le nombre de produits toxiques générés par rapport aux bouteilles en plastique : ICI (en anglais…)

L’impact environnemental
Selon l’étude Suisse « Ecobilan eau potable – eau minérale » réalisée par ESU-Services (bureau expert en analyse de cycle de vie), l’eau du robinet est 1000 fois plus écologique que l’eau minérale. Selon l’Ansee, l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, la production de bouteille d’eau a doublé en 10 ans. Toute cette production se fait avec du pétrole, une énergie non renouvelable. D’énormes quantités de pétrole servent à la fabrication des bouteilles plastiques, matière première qu’il faut importer à l’usine d’embouteillage, qui va également consommer de l’énergie pour la confection des contenants. Une fois conditionnée l’eau est acheminée sur de nombreux kilomètres par train, bateau ou camion : ICI (pour les 2 études)

L’ Impact sur la santé
Bouteilles d’eau minérale, de vin, de vinaigre, boites alimentaires, films alimentaires, flacons, solvants… Le PVC est considéré comme dangereux pour la santé et pour l’environnement. Il contient du plomb, du cadmium, des phtalates et du DEHA. Le DEHA, est un produit chimique qui est susceptible de provoquer le cancer (étude sur des animaux en laboratoire), d’avoir des impacts négatifs sur le foie, les reins, la rate et la formation osseuse.

Les polycarbonates
Biberons, gobelets plastiques rigides, récipients alimentaires, bouteilles plastiques (lait, ketchup, eau, etc.)… Les plastiques de cette catégorie contiennent du Bisphénol A (BPA), un perturbateur endocrinien. Par ailleurs, Le BPA absorbé attaquerait nos défenses immunitaires, et celle de l’embryon  : ICI et encore ICI

cooktoo_eau_robinetL’eau en bouteille plastique contient deux fois plus d’hormones que l’eau du robinet
Selon une étude menée par deux chercheurs allemands, publiée dans la revue Environmental Science and Pollution Research, le plastique libère dans l’eau des hormones (mâles ou femelles) que l’on appelle perturbateurs endocriniens. Ces hormones, même à de très faibles doses seraient susceptibles de perturber les fonctions reproductrices de l’homme  : ICI et encore ICI

Mal isolée et laissé au soleil, la bouteille d’eau peut être nocive
Effectivement, le soleil accélère la dégradation du plastique des bouteilles et peut entrainer une contamination de l’eau : ICI

Les bouteilles d’eau en plastique ne sont pas réutilisables
Il peut être dangereux de réutiliser une bouteille d’eau en plastique. La dégradation avec le temps et l’exposition à la chaleur et à la lumière peuvent avoir comme effet que la bouteille libère certains composants chimiques nocifs : ICI

De plus, de trop nombreux media (Internet, TV, radio, journaux, magazines,…)  nous abreuvent (!) d’articles fantaisistes afin de nous faire peur et nous convaincre d’acheter soit des eaux minérales, soit de boire de l’eau du robinet, soit de fuir les carafes filtrantes.

Cependant, nous avons déniché ces quelques-uns qui citent leur source et nous semblent crédibles sur le thème de l’eau :

Un article paru le 25 mars 2013, dans le magazine « Le Point », qui parle de traces de médicaments et pesticides dans 10% des eaux en bouteille : ICI

Une dépêche de l’AFP (principal organisme de presse français) parue le 3 avril 2013, qui évoque l’augmentation du prix de l’eau pour les plus gros consommateurs : ICI

Un article paru le 3 avril 2013, dans le journal « Libération » qui traite de la probable et très grave pénurie d’eau de plusieurs régions – le Sud-Ouest, les bassins Seine-Normandie et Rhône-Méditerranée – d’ici à 2030. Les raisons sont principalement le réchauffement climatique mais aussi la surconsommation, certains mois de l’année : ICI

 Enfin, un reportage vidéo édifiant sur les effets des produits chimiques contenus dans l’eau !!!!!


 


Partager sur Facebook

Partager sur Twitter


, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisse un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.