Accueil
La révolte des frigos |

La révolte des Frigos

Depuis quelques décennies déjà, la planète se réchauffait.

une illustration de pévé

Tout au nord du pôle Nord et tout au sud du pôle Sud, il y avait d’immenses glaciers qui avaient toujours eu froid aux pieds et qui se réjouissaient de voir monter la température.

La calotte glaciaire avait ses vapeurs. Les icebergs fondaient de plaisir. La banquise, elle, craquait carrément.
Les capitaines de brise-glace se posaient des questions sur leur avenir.
Les pingouins songeaient à quitter leurs smokings trop habillés pour ces températures plus aimables.
Les ours blancs parlaient de quitter leurs manteaux de fourrure.

Cependant, ni les glaciers, ni la banquise, pas même les icebergs ne pouvaient ignorer le drame que vivaient leurs lointains cousins, les Frigos dont les protestations montaient jusqu’à eux. Le grondement de leur colère gâchait leur plaisir.

Les Frigos étaient aux grands glaciers des pôles ce que les robots sont à l’homme. Comme leurs aînés du nord et du sud, les Frigos fabriquaient de la glace mais pour la produire il leur fallait de l’électricité ou du pétrole. Ils dépendaient des hommes et de leurs caprices.
Or, ceux-ci, après leur avoir battu froid un certain temps, leur annoncèrent qu’on allait leur adjoindre des assistants.

« Vous verrez, ce n’est qu’un appoint, un simple compartiment qui saura se faire tout petit. On vous demande juste de lui faire une petite place. Keep cool ! »

« Cool, ils en ont de bonnes. Ne pas être cool ce serait le comble pour un Frigo et d’ailleurs pour faire du froid on n’a pas besoin de leurs Congélos »

la banquise fond...L’accueil des Congélos par les Frigos fut frais et même glacial mais rien n’y fit. Le renard était dans le poulailler. En quelques années les Congélos avaient séduit les parents et leurs enfants qui pouvaient désormais déguster des glaces en toutes saisons. Les industriels du Food n’avaient d’yeux que pour eux et ne produisaient plus qu’en fonction de leurs performances.

Acculés à la révolte, les Frigos s’échauffaient (ce qui n’est pas recommandé pour un Frigo) et plus ça chauffait entre les Congélos et les Frigos, plus les glaciers et les banquises, au nord comme au sud, se demandaient si ce fameux réchauffement n’était pas dû à cette subite montée de fièvre chez leurs cousins, les Frigos.


Partager sur Facebook

Partager sur Twitter


, , , , , , , ,

Une Réponse à “La révolte des Frigos”

  1. La révolte des frigos, c’est trop génial. J’ai adoré. Bravo!

Laisse un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.