Accueil
L'origine du loukoum (toute une histoire…) |

L’origine du loukoum (toute une histoire…)

Une légende tenace veut que les loukoums aient été découverts il y a plus de 500 ans grâce aux confiseurs d’un sultan turc qui cherchait à surprendre et satisfaire toutes ses maîtresses… Mais c’est une légende, bien sûr !

Le luʿq ou looch était un médicament au miel ou au sucre qui dérive du verbe arabe la’aqa qui signifie lécher. Son origine pourrait même remonter aux Babyloniens (2000 ans avant J.-C.). Au XIIIe siècle, les luʿq prennent la forme de berlingot. Les savants arabes rajoutent des gommes ou des plantes qui gonflent et épaississent au contact de l’eau. Ainsi les luʿq esquissent les futurs loukoums. Le mot luʿq confirme d’ailleurs l’étymologie et la traduction « repos de la gorge ». De plus, comme la cuisine ottomane est un mélange de la gastronomie de la Grèce antique, de l’Empire byzantin, arabe, des traditions phéniciennes et juives, il est légitime de penser que Haci Bekir (voir plus bas) ait pu s’inspirer de ce médicament traditionnel arabe pour confectionner les loukoums.

Une autre origine proposée par les descendants de Hacı Bekir affirme que la toute première recette de loukoum a été conçue à partir d’une friandise traditionnelle, connue depuis le XVe siècle, en utilisant du sirop de fruits, de la farine et de l’eau. Il s’agirait du malban. Cette confiserie libanaise se présente comme une sorte de nougat mou fait avec du jus de raisin, souvent fourré de noix ou de pistaches. Le mot malban vient de l’arabe et c’est aussi le nom du loukoum en Égypte.

Enfin, certains historiens suggèrent que le loukoum est une variation de l’ahbisa une sorte de gelée persane, à base de fruits, très ancienne.

La géniale invention de Haci Bekir
Le loukoum sous sa forme actuelle aurait été développé par le confiseur Hacı Bekir au début du XVIIIe siècle, grâce à l’utilisation de sucre raffiné et d’amidon à la place des ingrédients utilisés jusqu’alors.  Toute son histoire est à lire en cliquant ICI

L’origine (toute une histoire…) La recette (Ne lis pas si tu es au régime…)
Toi aussi, fais le loukoum !
Trucs et histoires de Loukoums Haci Bekir, de bons loukoums à Paris

Retour au sommaire général du loukoum


Partager sur Facebook

Partager sur Twitter


, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisse un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.