Accueil
croyances et légendes autour de la poire |

T’y crois, toi ?

La poire aux multiples croyances et significations

Entre la poire et le fromage
: Le jeu!
Apicius, l’Italie et la poire
La recette, verrines de poire et reblochon La poire, Georges et la fourmi
Poires de Tegor, le conte La belle lisse poire du Prince de Motordu

Un mariage dans l’année si tu épluches ta poire en un seul ruban de peau… (hum !)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Et le nombre de tours que tu as fait pour l’éplucher est une prédiction du nombre d’enfants que tu auras… (oups !)

Trouve ton amoureux !Si le soir de Noël une jeune fille se dirige à reculons vers un poirier en fait neuf fois le tour, elle verra son futur époux… (mmm !)

On dit que le poirier attire la foudre (ce n’est pas vrai !)

…et qu’une poire dans la chambre d’une femme enceinte protège sa grossesse dans les premiers mois (hum !).

la fée clochette et sa baguette magiqueEt la magie !

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


Le bois de poirier serait recommandé pour les baguettes magiques… mais Cooktoo n’a pas eu l’interview d’Harry Potter ! La poire belle-Hélène est peut-être un de ces tours de magie ! C’est si bon…

Ce qui est certain, c’est que c’est un bois utilisé par les luthiers pour fabriquer des instruments de musique comme la harpe. Certains violons tyroliens ont même un manche fabriqué dans ce bois de couleur rouge. Il est aussi très recherché pour l’ébénisterie, la sculpture et le modélisme.

En chinois « li »
signifie à la fois « poire » et  » séparation  » selon l’intonation. Du coup, on ne partage pas une poire afin d’éviter tout risque de séparation !

Dans le Caucase, le poirier protège le bétail…

En Suisse, dans la canton d’Argovie, on plantait un poirier à la naissance d’une fille. La santé de l’arbre et de l’enfant était liée. On soignait donc l’un et l’autre. Veux-tu savoir comment on la cultive aujourd’hui, en France ? Clique pour voir la vidéo.


Partager sur Facebook

Partager sur Twitter


, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Une Réponse à “T’y crois, toi ?”

  1. eh ben je ne savais même pas qu’il y avait autant de croyances sur les poires! je connaissais toutes les croyances concernant l’artisanat notamment en afrique du sud où les statues représentent des personnes

Laisse un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.