Accueil
Changer : psycho et nutrition |

Changer ! Pour un oui pour un non ?

Pourquoi oui pourquoi non ?

Changer ! par Bernard Sananès

Bernard Sananès, psychologue soumet aux lecteurs de Cooktoo, un sujet de débat…

Merci à tous ceux et toutes celles qui participeront !

Qu’on est bien chez soi, en sécurité !
Qu’on est tranquille dans ses sentiers battus !
Faire un pas de côté, à la découverte de l’inconnu, ouais, c’est tentant mais brrrr qu’est-ce qu’on pourrait déguster ?
La nouveauté ça dérange parfois non ?
On a mis du temps à se créer son cocon : ses petites habitudes dans « sa cabane », avec ses amis, avec sa bouffe… et voilà qu’une voix nous dit qu’on devrait changer, soit disant pour évoluer, pour connaître autre chose, pour multiplier les expériences ?
Et si on ne veut manger que des frites et des pâtes toute sa vie, parce qu’on aime ça, pourquoi faudrait-il goûter autre chose et prendre le risque de ne pas aimer, de faire la grimace ?
Mais d’un autre côté, en suivant ce raisonnement, on mangerait toujours la même chose, on passerait toujours ses vacances au même endroit, on fréquenterait toujours les mêmes personnes, on écouterait toujours la même musique… en boucle…

On peut même se demander pourquoi des mots comme créativité, surprise, découverte, diversité… existent dans le dictionnaire ?

Bernard Sananès, psychologue, auteur de CoachazardRetrouver Bernard Sananès aux éditions Dunod


Partager sur Facebook

Partager sur Twitter


, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

7 Réponses à “Changer ! Pour un oui pour un non ?”

  1. Alors là, dans le mille je rentre de mon supermarché BIO avec dans mon panier des topinambours et de la courge Butternut si ça c’est pas téméraire…
    Je me demande bien comment je vais les cuisiner…

  2. Pour ma part, je pense qu’il faut les deux. Un coup faire ce qu’on connait, nos petites habitudes et un jour changer pour avoir un souffle nouveau !

  3. Pas toujours facile d’impulser le changement ! L’habitude c’est tellement plus simple, plus pépère… Coté assiette je tente un jour la purée de brocolis au parmesan, la poelée de girolles avec des haricots verts, une autre fois les lasagnes maison. Je vais au marché chaque semaine c’est le meilleur moyen de se laisser tenter par les fruits et légumes de saison, et donc de changer. J’écoute aussi les conseils de mon primeur et je n’hésite pas à découvrir ce qu’il me propose !

  4. C’est fondamental cette idée du changement et de la découverte ! Mes deux garçons de 12 et 15 ans voudraient éviter tout changement mais en même temps déplorent l’ennui d’une vie morne ! Je les bouscule un peu, les oblige à goûter, à essayer, à aller voir même s’ils font la tête. 9 fois sur 10 ils ressortent de cette découverte contents mais le déclic est toujours super dur ! Il ne faut pas lâcher sinon on les laisse dans la médiocrité. Idem pour ce qu’il y a dans nos assiettes !

  5. Pendant des années, ma fille a refusé de manger d’autres légumes que pommes de terre, petits pois, haricots verts, maïs. Puis, à l’adolescence, elle a commencé à m’aider à la cuisine, de manière ludique, et un déclic s’est fait. A présent, elle a 19 ans, nous partageons chaque semaine un panier bio avec plein de légumes oubliés, anciens, méconnus, et elle fait preuve de beaucoup d’invention dans la manière de les accommoder.

  6. Bonjour Cocojano,

    Je connais le problème ! Quel âge a ton fils ? J’ai fini par convaincre le mien en lui faisant préparer des pique-nique avec ses copains. C’est bientôt la saison ! Dans les salades et les sandwichs, on peut faire des tentaives de goûts divers et c’est marrant ! Si les copains…et les copines aiment ça, ça ouvre… Et puis, comme Bernard Sananès, j’ai décalé sur le terrain de la vie, des libertés… On cause , on cause et parfois il en reste quelque chose !!!

  7. je suis en plein dans le vif du sujet avec mon fils ainé qui d’une manière générale a beaucoup de mal avec le moindre changement et qui refuse beaucoup de choses sur le plan de l’alimentation, difficile à gérer au quotidien quand aucune tentative ne fonctionne!

Laisse un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.