Accueil
la recette du pain d'épice |

Le pain d’épice, d’où vient-il ?

Les ancêtres du pain d’épice

Le pain d'épice dans la boutique Mulot et Petitjean de Dijon

Il existe déjà du pain recouvert de miel à l’époque des Romains appelé « panis mellitus », et des Grecs « melitounta ».

Sais-tu que la Chine est une terre de pain d’épice ?

Le pain d’épice, comme tu le connais aujourd’hui, aurait pour origine le Mi-Kong. Cela signifie «pain de miel» en chinois. Consommé au Xème siècle, il était fait à partir de farine de froment, de miel et quelquefois épicé avec des plantes aromatiques. Il était alors considéré comme un aliment, et non comme une pâtisserie.

Le pain d’épice traverse les mersGengis Khan est le loup bleu mongol du 12ème siècle

Au XIIème siècle, lorsque les troupes de Gengis Khan, venues d’Asie, envahissent le Proche et le Moyen-Orient, elles apportent une nouvelle recette : le pain d’épice.

Les chevaliers européens, partis en croisades, le rencontrent donc en Terre Sainte, à Jérusalem, au Moyen Âge. Ils rapportent la recette et les premières épices en Europe, notamment en Pologne, en Hongrie et en Flandre. L’Europe de l’est et du nord va adopter ce délicieux pain qui accompagne les fêtes de Noël et de fin d’année.

Anec’croc :

le duc Philippe le Bon, né à Dijon en 1396L’Histoire veut que  le pain d’épice ait été rapporté en France par le duc Philippe le Bon en 1452. Il rentrait de Flandres pù il passait beaucoup de temps. Aux XV et XVI ème siècles, le pain d’épice est un produit considéré comme très raffiné. C’est un luxe en raison de la rareté et du prix des épices.

Une pâtisserie religieuse

Au Moyen Âge, il n’existait pas de levure chimique moderne, qui fait aujourd’hui monter tes gâteaux ! La pâte mettait jusqu’à 6 mois pour lever ! Les couvents et monastères deviennent les principaux fabricants de pain d’épice. Ils ont le temps et toute la patience pour attendre. Il est d’ailleurs resté lié aux fêtes religieuses. Il marque la fin de l’année chrétienne.

«Les villes pain d’épice»

Cathédrale Notre-Dame de ReimsEn France, aux temps des premiers pain d’épiciers, Reims s’impose la première comme la cité du plus fameux pain d’épice.

Puis, sa confection a été déplacée à Dijon. Encore maintenant Dijon est la ville du pain d’épice.
Le dernier des grands pain d’épiciers est la maison Mulot et Petitjean. La fabrication du pain d’épice se fait encore dans la ville, dans une usine historique avec des moules anciens !

Mulot et Petitjean : le pain d'épice de Dijon fabrication du pain d'épice : la pâte mère Pain d'épice au sortir du four Le pain d'épice dans la boutique Mulot et Petitjean de Dijon


Partager sur Facebook

Partager sur Twitter


, , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisse un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.