Accueil
Le corps, l’image, s’aimer… et aimer manger ! |

Le corps, l’image, s’aimer… et aimer manger !

Bernard Sananès, psychologue, ouvre un nouveau débat…

S’aimer et aimer manger. Manger pour le plaisir ? Manger avec plaisir ? Et quel rapport avec ton corps, avec ton humeur, et des réactions qu’on dirait que tu ne peux pas contrôler ?
 S'aimer et aimer manger Bon, nous savons tous que le corps a besoin de nutriments : c’est-à-dire de substances alimentaires qui permettent à ton corps de se maintenir en état de bonne marche, de lui fournir l’énergie vitale nécessaire !

Bon, tu sais aussi que le corps et le mental sont solidaires : si l’un va mal, l’autre aussi ! Et quand le corps ne va pas bien parce qu’il ne reçoit pas la bonne dose, la bonne diversité de nutriments (pas trop de sucres, pas trop de graisses, alors que c’est si bon ! … et un peu de tout !)….et quand le mental accuse le coup, c’est alors là qu’on fait n’importe quoi ! Oui, quoi, on va se comporter bizarrement vis-à-vis des aliments. On devient extrême : trop ! ou pas assez !

Pour rester belle, comme ils disent dans les magazines et sur les affiches, belles comme des images, pour ressembler à celle-ci ou celle-là, à celui-ci ou celui-là… ben on va faire comme eux… on se met à boire, à boire, à boire, de l’eau qui fait éliminer et on saute des repas et on se prive, on se prive, on se prive…. Et puis on n’en peut plus de se priver, car le corps et le moral souffrent !!!

Alors, alors… pour ne pas tomber dans la déprime (parce que ne pas manger c’est déprimant !), on se lâche totalement et on se défoule sur les tablettes de chocolat, sur tes tartines de beurre de noisette… que des choses bien sucrées et bien grasses qui consolent du vide… ou plutôt de la peur du vide… intérieur !

Et après, le ventre bien rempli, on médite sur « sa faute » (Alors que s’en n’est pas une ! Simplement une réaction bien naturelle du corps et de l’esprit qui se sentent pas bien du tout !).

Et après, on reprend sa bouteille d’eau, comme les stars anorexiques des défilés de haute couture, on se remet à ne plus rien manger… Et puis après on mange n’importe quoi ! Et ça continue, en boucle !

STOP ! Il faudrait alors, se dire ce mot ! « STOP ! », et se dire encore pour se donner une bonne motivation, pour se lancer un défi de développement personnel :
« Et si, j’apprenais à me regarder autrement… et en même temps, à manger autrement ? ».


Partager sur Facebook

Partager sur Twitter


, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisse un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.