Accueil
histoire d'oeuf |

L'œuf, quelle grande histoire !

Au commencement de la vie…
Au printemps, les fêtes de Pâques… et des œufs décorés.

Même pas vrai, l’oeuf de Colomb
La grasse matinée Source d’oeuf

L’oeuf, dans le monde entier, est un symbole de vie, de renouveau et de fertilité. Il est le support de multiples légendes et croyances. Le rythme même de la ponte, qui décroît en hiver et reprend au printemps, accompagne la vie de la nature et renforce les croyances païennes comme religieuses.

L’Homme mange des oeufs depuis… qu’il les a trouvés !

fresque des chasseurs-cueilleursAu temps des chasseurs-cueilleurs, les hommes préhistoriques pillent les nids d’autruches, de canes, de pigeons, d’oies, de pintades et de cailles. Mais ce n’est que le fruit de leurs rencontres.
 Avec la sédentarisation, les humains qui aiment vraiment les oeufs et la viande des volailles, décident de les élever. Des textes indiens indiquent que la poule était domestiquée en 3 200 avant JC.

Ptah, dieu égyptienLes Égyptiens de l’Antiquité, qui se délectent d’oeufs d’oie, pensent que l’oeuf a été inventé par le dieu nommé Ptah à partir de la lune et du soleil.

Eurynomée, déesse grecqueEurynomé, déesse de toute chose, selon la légende de la Grèce antique, émerge du Chaos. Amoureuse du Vent du Nord qui est aussi le serpent Ophion, elle donne naissance à l’Oeuf universel. Et l’Oeuf universel engendre le monde.
Voilà qui répond à la question : de l’oeuf ou de la poule, qui était le premier ?

Le Yin et la Yang, une organisation du mondeEn Chine, lorsqu’on ne distinguait pas le ciel de la terre, le Chaos lui-même ressemblait à un oeuf de poule.

18 000 ans ont passé avant que sa coquille ne se fissure et que les éléments s’éloignent les uns des autres : les éléments lourds forment alors la terre (Yin), les éléments légers le ciel (Yang). Alors, Pan-Kou, le premier homme, peut mesurer la distance entre le ciel et la terre, et le Monde peut enfin s’ordonner.
En Chine, la poule et le coq sont considérés comme des horloges vivantes. Le coq chante toujours à la même heure et la poule pond régulièrement.

En Gaule, on pense que l’oeuf naît de la bave des serpents. Les Gaulois croient qu’il est magique comme la Pierre Philosophale.

Charlemagne, empereurAh, sacré Charlemagne ! (742 – 814)

Il n’a pas inventé l’école mais il oblige les fermes de son empire à disposer d’au moins cent poules tant pour leur viande que pour les oeufs.

Il faut dire qu’à cette époque, les paysans, souvent pauvres, ne mangent pas beaucoup de protéines animales !

L’hiver, les poules pondent moins d’oeufs

Au printemps, le beau temps revenant, elles pondent beaucoup plus. Dans les campagnes, on fête ce moment en s’offrant des oeufs dans de nombreux pays. À la fin du carême, au Moyen-Âge, les oeufs sont distribués comme gage d’amitié entre les familles. En Europe de l’est, on s’offre même des oeufs colorés ou décorés. Cette reprise de la ponte est un symbole de renouveau de la vie, voire même d’immortalité et de fécondité presque partout dans le monde.

Si la fête de Pâques a un sens religieux pour les religions chrétienne et juive, Pâques est avant cela cette fête païenne qui célèbre le printemps et le renouveau. Par exemple, pour la fête de la déesse des champs, Cérès, des omelettes géantes étaient dégustées par les Romains. La fertilité des jeunes mariés est assurée s’ils cassent un oeuf devant leur porte.

L’art dans l’oeuf

En Grèce, on échange des oeufs rougesLes Chinois, les Perses, les Grecs et les Égyptiens, dès l’Antiquité, avaient coutume de colorer les oeufs, puis de les offrir à des parents ou à des amis. Des oeufs teints en rouge sont échangés en Grèce pour honorer le sang du Christ.  Puis, on apprend à apposer des motifs sur les coquilles. Souvent le décor était simple mais parfois l’auteur illustrait un souhait. Ainsi le soleil symbolisait un vœu de richesse, un cerf signifiait qu’on souhaitait une bonne santé et les fleurs étaient vœu d’amour !

En Ukraine, mais aussi en Roumanie, en Russie ou en Pologne, on décore les oeufs avec soin. On les appelle Pysanky. Les œufs décorés d'Europe de l'EstLa technique est précise : on couvre les parties qui ne doivent pas prendre la couleur avec de la cire et on applique chaque couleur zone après zone.


Les Russes ornent des oeufs de porcelaine ou de cire quand en Turquie, on les préfère en faïence émaillée d’un vert bleuté. Les Allemands s’échangent des oeufs de porcelaine et de verre.

Au Japon, on s’offre des oeufs en ivoire sculpté ou en terre cuite vernissée. En Chine, est développée la technique dite du cloisonné, c’est-à-dire que la couleur de l’émail est enfermé entre de petites cloisons. En Thaïlande, le bronze est la matière des artistes de l’oeuf tandis qu’au Cachemire (au nord de l’Inde) ils sont en papier mâché et multicolres. Les Australiens gravent des oeufs d’autruche, ça se voit de plus loin ! Et au Mexique, les oeufs sont en pierre d’onyx !

Très tôt, les familles royales d’Europe font de la célébration des Pâques un échange d’oeufs de luxe.

En 1290, Edouard Ier, roi d’Angleterre, fait décorer 450 oeufs avec de la feuille d’or pour la fête de Pâques. Depuis, on décore les oeufs de couleurs vives !

Louis XIV, le roi soleil remettait personnellement des oeufs décorés à ses courtisans et aux gens du peuple qui venaient l’admirer…(Imagine le président de la République t’offrant un oeuf !).

Louis XV met à contribution les artistes les plus fameux. Watteau, Bouchet et Lancret déploient tout leur talent au service des oeufs peints.

Sous l’Empire, on offre aux élégantes des oeufs en sucre candi ornés de fanfreluches et garnis de friandises. Voilà sans doute pourquoi, aujourd’hui on remplit les œufs de Pâques en chocolat. Stéphane Mallarmé écrit des vers sur la coquille des siens.

C’est à la cour de Russie, au XIXème siècle que les oeufs de Pâques décorés atteignent leur apogée avec l’orfèvre Fabergé. Chaque année, il crée pour le tsar des oeufs magnifiques faits d’or, de pierres précieuses, de cristal de roche, d’émail translucide…

Le Saint-Siège à RomeRome, capitale des cloches

Devenus gourmandises au XVIIIème siècle en France, lorsqu’on décide de les remplir de chocolat, les oeufs de Pâques demeurent aujourd’hui encore une tradition.

D’ailleurs, connais-tu vraiment la chasse aux oeufs ?

Dans la religion catholique, les cloches des églises ne sonnent pas du vendredi Saint au dimanche de Pâques. Selon la légende, elles se rendent à Rome, en Italie, où elles se chargent d’oeufs de Pâques qu’elles dispersent à leur retour dans les jardins : les enfants doivent les retrouver et les déposer dans leur petit panier. Mais Pâques ne se fête pas partout exactement de la même façon. Ainsi, en Allemagne et en Alsace, c’est un lièvre qui apporte les oeufs. Aux États-unis, c’est le lapin. En Angleterre, les enfants passent de maisons en maisons pour récolter les oeufs.


Partager sur Facebook

Partager sur Twitter


, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisse un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.