Accueil
la culture du riz |

Cultiver le riz

La riziculture nourrit près de 3 milliards d’êtres humains !

Crêpes et galettes
Le riz, en cuisine : joue et gagne !
Les céréales, c’est bon pour… Et au Mexique, crêpes de maïs
Les crêpes, une recette

La riziculture

La riziculture est la culture du riz. En Asie, la main de l’homme reste essentielle. Et c’est la mousson associée à la chaleur tropicale qui créent les conditions nécessaires à la croissance du riz. Chaque plant de riz compte en moyenne une centaine de grains ; les plants sont repiqués après un mois environ dans l’eau.

En France, c’est en Camargue

la riziculture en Camargue que le riz s’installe du XIV au XVIème siècle. On retrouve le bon riz de Camargue dans la « poule au pot » chère à Henri IV. La lumière, l’inondation des terres par le Rhône et le mistral crée des conditions favorables. La riziculture en Camargue est aujourd’hui très développée et moderne.

3 formes de riziculture :
rizière inondéeLa riziculture inondée : le sol est alimenté en eau par la pluie, les crues ou le ruissellement de rivières. C’est souvent le cas en Afrique ou à Madagascar. C’est aussi le cas en Camargue.

riziculture irriguéeLa riziculture irriguée : des diguettes retiennent l’eau apportée par un système d’irrigation. C’est ainsi en Asie.

Rizière de Montagne à BaliLa riziculture de montagne : le sol est sec, et reçoit les eaux de pluie comme au Brésil, à Madagascar, en Inde et en Asie du Sud-Est.


Partager sur Facebook

Partager sur Twitter


, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisse un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.